Aller au contenu principal
Publicité

Pro de la photo avec un smartphone

Publié mercredi 20 juin 2018 à 11:41
.
Publié mercredi 20 juin 2018 à 11:41 
.
Votre téléphone portable ne sait pas faire que des petits instantanés. A l’aide de quelques astuces, même les amateurs peuvent prendre de belles photos.
Publicité

Les fabricants de smartphones vous le promettent tous: «Avec notre appareil, vous réussirez de magnifiques photos de l’anniversaire de votre chère tête blonde, de vos sorties en montagne ou de la folle soirée vécue en compagnie de vos amis.»

La réalité est souvent décevante: la jolie tête blonde devant son cadeau d’anniversaire ressemble à un vampire, les magnifiques sommets entrevus durant la balade ont disparu dans un flou lumineux et les fêtards endiablés sont transformés en une cohorte de zombis. Pour éviter ce genre de déconvenue, voici quelques trucs et astuces dérobées aux pros.

1. Bien cadrer le motif

En principe, il faut adapter le format de la photo à l’objet: les gratte-ciels, les églises, les girafes en hauteur, les paysages plutôt en largeur. Pour les réussir, il y a une règle: ne jamais placer l’horizon au milieu de l’image. Idéalement, le ciel devrait occuper un tiers de l’image et le sol les deux tiers – ou inversement. Mieux vaut ne pas situer les motifs de premier plan au centre, plutôt un peu à gauche ou à droite.

2. Créer des lignes «propres»

Toute appli d’appareil photo sait insérer un quadrillage ou un niveau à bulle sur l’écran. Les lignes horizontales évitent un horizon de guingois, les lignes verticales permettent de photographier correctement les gratte-ciels.

3. Choisir la meilleure lumière

A midi, un soleil éclatant crée de forts contrastes et des ombres dures, tandis qu’une épaisse couverture nuageuse donne l’impression que tout est plat et dénué de contours. Le mieux, c’est la lumière claire après le lever du soleil, la lumière chaude avant le crépuscule ou une couverture nuageuse légère. En cas de forte luminosité ou de contre-jour, la fonction HDR crée un éclairage plus équilibré entre les parties sombres et claires. Et pour les portraits, l’enclenchement du flash fait l’affaire.

4. Composer de beaux portraits

Les portraits font leur effet sur un arrière-fond flou. Placez la personne quelques mètres devant l’arrière-fond (un mur, par exemple) et approchez-vous d’elle. Des smartphones plus coûteux procurent de la profondeur grâce à leur double objectif. Avec d’autres, on peut s’aider d’applications dédiées, par exemple Fore (iOS) ou Facetune (iOS, Android).

5. Sources de lumière pour photos nocturnes

La plupart des photos nocturnes au flash paraissent peu naturelles et souvent floues. Parfois, on peut ajouter de la lumière en profitant d’une autre source lumineuse proche (réverbère, éclairage LED d’un second smartphone. Si la lumière est faible, il faut un temps de pose long. C’est possible grâce aux applis Slow Shutter Cam ou NightCap (iOS), Camera FV-5 ou Long Exposure Camera 2 (Android). Elles permettent des temps d’exposition plus longs.

6. Déclencher sans bouger

Pour photographier avec peu de lumière, l’appareil photo nécessite une position stable. Il faut appuyer le téléphone ou utiliser un statif. Un déclenchement retardé, réglable sur plusieurs secondes, réduit le risque de bouger. La touche + sur l’écouteur raccordé peut aussi servir de déclencheur stable. Si l’on veut se trouver sur la photo, on recourt à un déclenchement à distance via Bluetooth.

7. Enjoliver à l’aide de filtres

Les applis de filtres confèrent un look personnalisé ou suppriment des imperfections. Pixlr est d’une utilisation facile, Snapseed de Google et Aviary d’Adobe proposent davantage de fonctions.

8. Corriger l’éclairage

Si la photo est trop claire ou trop sombre, elle peut être corrigée à l’aide d’une appli pré-installée. Le correcteur de clarté rend l’ensemble de l’image plus clair ou plus sombre, le correcteur de lumière et d’ombre agit sur l’image de manière plus ciblée.

9. Un grand choix par clic

On n’appuie pas toujours sur le déclencheur au bon moment. Depuis l’iPhone 6s, si la fonction live est enclenchée, la caméra prend des photos 1,5 seconde avant et après que l’on a appuyé sur le déclencheur. De ces trois instantanés, il est possible de choisir la meilleure image. Sur Android, l’appli Motion Stills de Google complète la fonction live. Sinon, il faut prendre des photos en série en appuyant plus longuement sur le déclencheur. Puis on choisit la meilleure.

10. Photographier au format brut

Les smartphones enregistrent les images de manière standard au format compressé JPEG. Du coup, les corrections ne sont possibles que de façon limitée. A partir de l’iPhone 6s ou d’Android 5.0, il est possible de faire des photos en format RAW, qui enregistre les données brutes. Eclairage, saturation des couleurs, contraste, définition et erreurs de prise de vue peuvent être ainsi plus aisément corrigés. Flannl RAW Camera (iOS) ou Open Camera (Android) sont de bonnes applis. Lightroom (iOS, Android) possède également de bons outils de correction. RAW convient aux photos créatives mais nécessite jusqu’à dix fois plus d’espace de mémoire.

11. Élargir le spectre avec des lentilles

Les objectifs de conversion étendent les capacités optiques du smartphone et permettent des effets de grand-angle, téléobjectif, macro et fisheye. Vendus à partir de 20 francs, ils se fixent sur le téléphone.

Texte Andreas Grote, Journaliste au «Beobachter».

Newsletter L'Illustré Recevoir la newsletter L'Illustré